top of page
Rechercher

Le vol en V des oiseaux migrateurs

La science a découvert que les oiseaux migrateurs volent en formant un "V" parce que lorsque chaque oiseau bat des ailes, il produit un mouvement dans l'air qui aide celui qui le suit.


Volant en V, ils augmentent d'au moins 71% leur puissance de vol par rapport à chaque oiseau volant seul.


Lorsque nous partageons une direction commune et que nous avons le sens de la communauté, nous arrivont là où nous voulons plus facilement et plus vite, c'est le bénéfice de l'entraide.


Chaque fois qu'un oiseau sort de la formation et ressent la résistance de l'air, il se rend compte de la difficulté de voler seul, et s'installe de nouveau dans le rang pour bénéficier de la puissance des compagnons qui avancent.


Si nous avions la logique d'un migrateur nous resterions avec ceux qui se dirigent dans notre direction.


Quand l'oiseau meneur est fatigué, il passe à l'un des postes arrière et un autre oiseau prend sa place.


À travers ce comportement, on peut comprendre que, dans la vie, il ne s'agit pas de se démarquer individuellement, mais de travailler en équipe pour le bien de la communauté


Les oiseaux qui sont positionnés derrière produisent un son spécifique, et ils le font, entre autre, pour motiver ceux qui vont de l'avant à maintenir la vitesse.


Un mot d'encouragement produit de grands résultats.


Finalement, lorsqu'un oiseau tombe malade ou est blessé, deux de ses compagnons sortent de la formation et le suivent pour l'aider et le protéger. Ils restent avec lui jusqu'à ce qu'il soit de nouveau en état de voler ou jusqu'à ce qu'il meure, alors seulement les deux escortes retournent dans le clan ou rejoignent un autre groupe.


Nous pouvons apprendre des leçons des oiseaux migrateurs comme de nos observations de la nature et du monde animal...grâce à l'observation et la compréhension éthologique des comportements!


Dans le cas des oiseaux migrateurs c'est de rester côte à côte en nous aidant et en nous accompagnant dans les moments difficiles.


La nature sait donner de grands enseignements à qui sait les entendre...








2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les rituels d'élimination du chat

Le chat choisit généralement un ou plusieurs sites d'élimination. Il calque généralement ses habitudes sur l'exemple donné par sa mère. La plupart des chatons commencent à apprendre la propreté dès l'

La communication tactile du chien

La communication se définit comme un processus par lequel un individu, l’émetteur, émet un signal en direction d’un autre individu, le récepteur et influence le comportement de ce dernier. Elle permet

L'odorat du chien

La muqueuse olfactive du chien varie de 85,3cm2 chez le fox terrier à 200cm2 chez le labrador contre seulement 5 cm2 chez l’Homme. Le nombre de cellules olfactives est également très supérieur à celui

bottom of page