top of page
Rechercher

L'incroyable habit des perroquet

Le plumage des perroquet est très coloré, c’est aussi la raison de l’engouement à leur égard!


Leurs couleurs sont connues pour être vives et éclatantes mais sont éminemment variables d’une espèce à l’autre.


Chez les oiseaux en général, chaque barbe des plumes possède une zone corticale qui va contenir des pigments de caroténoïdes ou de mélanines.


Parmi les pigments identifiés chez les perroquets, on distingue les mélanines et les psittacofulvines, propres aux psittacidés.


Les psittacofulvines, à l’instar des caroténoïdes, sont des pigments liposolubles qui constituent le support d’une gamme de couleurs chaudes, allant du jaune au rouge.


Ces pigments seraient synthétisés localement au niveau du tissu folliculaire des plumes en croissance. Lorsque le cortex contient des pigments de mélanine, ces derniers confèrent au support une coloration noire, grise, marron foncé ou châtain. La barbe possède, également dans sa médulla, des pigments de mélanine qui ne sont cependant pas impliqués dans la couleur finale.


Les perroquets seraient théoriquement en mesure d’utiliser les caroténoïdes apportés par l’alimentation pour colorer leur plumage. Néanmoins, ces pigments ne sont pas préférentiellement déposés au niveau de leur plume. Le fait de déposer ou non un pigment de caroténoïde semble être sous le contrôle du follicule plumeux mature.


Parmi les perroquets aux couleurs chatoyantes, tous ne produisent pas de pigments. Dans ce cas, les couleurs observables sont dues à des phénomènes optiques qui résultent d’un effet Tyndall généré par la structure même des plumes. Les couleurs obtenues résultent d’une modification du trajet de la lumière due à la combinaison des différentes concentrations de pigments associée à l’architecture physique de la plume. Cela permet l’apparition de couleurs appartenant au spectre du visible pour l’Homme.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les rituels d'élimination du chat

Le chat choisit généralement un ou plusieurs sites d'élimination. Il calque généralement ses habitudes sur l'exemple donné par sa mère. La plupart des chatons commencent à apprendre la propreté dès l'

La communication tactile du chien

La communication se définit comme un processus par lequel un individu, l’émetteur, émet un signal en direction d’un autre individu, le récepteur et influence le comportement de ce dernier. Elle permet

L'odorat du chien

La muqueuse olfactive du chien varie de 85,3cm2 chez le fox terrier à 200cm2 chez le labrador contre seulement 5 cm2 chez l’Homme. Le nombre de cellules olfactives est également très supérieur à celui

Comments


bottom of page