top of page
Rechercher

Le Barf chez le chien

Il faut savoir que l’alimentation BARF demande beaucoup de temps de préparation et doit être minutieusement calculée en termes d’apport nutritionnel.


La ration nécessaire à un chien ne contient pas uniquement de la viande...


Je vous explique, les rations sont toujours préparées par kilos et par jour.

Un chiot est en pleine croissance pour puiser mois et cela implique que vous devrez adapter la ration que vous lui donnez par jour à son poids en évolution et donc de le peser très régulièrement tous les deux trois jours grand maximum afin de répondre correctement à ses besoins nutritionnels et ce jusqu’à ce qu’il soit adulte et stable en poids vers 16 mois environ.


Les principes de cette alimentation BARF

Pour préparer une ration, il faut garder à l’esprit le postulat de base 6 à 10% du poids du chien pendant la croissance puis 3% de son poids à l’âge adulte.


Par exemple si votre chien pèse aujourd’hui 8 kilos, on va se baser dessus... donc sa ration pour 8% doit être de 640 grammes par jour.


Sur cette ration quotidienne, il faut respecter un apport de :


=> 50 % de viande crue coupée en morceaux adaptée à la taille de la mâchoire du chien


=> 10% d’abats

Vous pouvez utiliser toutes les viandes ou poissons sauf le sanglier qui transmet la maladie d’Aujeszky car ce virus résiste bien à la congélation.

Il est préférable de congeler les viandes et poissons quelques jours afin de détruire d’éventuels parasites.


=> 40% d’os charnus et crus

Pour les os, attention aux os à moelle qui sont à éviter car difficiles à digérer et le cylindre formé par l’os peut se coincer dans la mâchoire inférieure.


=> Fruits et légumes verts (bananes, kiwis, pommes, poires, courgettes, haricots, carottes, navets, endives, épinards, potirons) toujours pesés cuits ;

Concernant les fruits et les légumes, éviter le raisin, l’avocat, les agrumes, les haricots crus, les radis, les solanacées (tomates, aubergines) trop riches en alcaloïdes, la rhubarbe (trop concentrée en acide oxalique), les alliacées (poireaux, oignons, échalotes, ciboulettes), les pommes de terre et légumineuses (trop riche en amidon).


=> Une cuillère à soupe d’acides gras essentiels (huile de tournesol, de soja ou de maïs)



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les rituels d'élimination du chat

Le chat choisit généralement un ou plusieurs sites d'élimination. Il calque généralement ses habitudes sur l'exemple donné par sa mère. La plupart des chatons commencent à apprendre la propreté dès l'

La communication tactile du chien

La communication se définit comme un processus par lequel un individu, l’émetteur, émet un signal en direction d’un autre individu, le récepteur et influence le comportement de ce dernier. Elle permet

L'odorat du chien

La muqueuse olfactive du chien varie de 85,3cm2 chez le fox terrier à 200cm2 chez le labrador contre seulement 5 cm2 chez l’Homme. Le nombre de cellules olfactives est également très supérieur à celui

Comentarios


bottom of page