top of page
Rechercher

Comment le chien prend sa place ?

Les signaux visuels d’assertivité :


  • Un individu voulant en intimider un autre aura une allure raide qui donne l’illusion d’accroître sa taille: pattes tendues, queue dressée ou horizontale.


Le regard sera fixe, la lèvre supérieure pourra être retroussée, les oreilles dressées ou en arrière en cas de menace.


On pourra observer une piloérection.


Un comportement pseudo-sexuel de monte peut parfois s’interpréter comme la volonté du chien qui monte de prendre l’ascendant sur le chien monté.


  • Un chien qui se soumet aura le regard fuyant ou détourné évitant celui du « supérieur hiérarchique ».


Les oreilles seront couchées en arrière, la tête portée basse, la queue portée basse.


Le chien exposera son abdomen en se positionnant en décubitus latéral, un membre postérieur levé.


La posture de soumission est apprise au cours de la période de socialisation et est un message clair permettant d’éviter ou d’écourter un conflit.


  • Les signaux neutres ou amicaux – cas particulier du comportement de jeu :


Lorsque deux chiens se rencontrent dans un contexte pacifique, ils vont se saluer et démontrer des comportements ritualisés qui neutralisent les possibilités d’agression. En général, ils se rapprochent, s’immobilisent, se reniflent la face puis l’arrière-train.


Le comportement de jeu « un ensemble de comportements produits ensemble ou successivement lors d’interactions amicales entre plusieurs individus ».


  • La sollicitation au jeu par un chien se manifeste par une position comparable à une révérence (arrière-train relevé et pattes avant au sol), le chien peut également courir ou simuler exagérément une approche.


Les individus qui jouent courent, grognent, se chevauchent sans but précis. Le comportement de jeu est présent chez les louveteaux mais tend à s’estomper chez l’adulte.


Contrairement au loup, le chien garde une aptitude au jeu toute sa vie. Cette particularité témoigne du caractère néoténique du chien, conséquence du processus de domestication. La néoténie est définie comme la capacité de garder des comportements juvéniles.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le lissage des plumes chez le perroquet

D’après l’analyse du budget-temps, les psittacidés se toilettent fréquemment. Cette activité comprend le lissage, le nettoyage et le réarrangement des plumes ainsi que le retrait de celles qui sont ab

Le chien : communication visuelle

Pour bien comprendre ce que le chien exprime, il faut observer tout son corps : la tête (dressée, abaissée, détournée), les oreilles (droites, en arrière), le regard (fixe ou fuyant), la queue (haute,

Le chat au bois dormant...

Le chat dort environ 13 heures par jour, dont 3 heures de sommeil paradoxal. A titre de comparaison, l'homme dort en moyenne 8 heures par jour dont 2 heures de sommeil paradoxal. Les lieux de repos ch

Comments


bottom of page