top of page
Rechercher

Le lapin bien léché

Le toilettage représente en moyenne 3 % du budget-temps du lapin.


Il a lieu très fréquemment, et tout au long de la journée.


Des études enregistrent jusqu’à plus de 20 toilettages partiels en une heure chez certains lapins. Ils sont plus fréquemment observés à l’aube.


Lorsqu’ils en ont l’occasion, les lapins utilisent donc beaucoup d’espace pour se toiletter.


Les études ont montré l’importance de l’influence de la taille de la cage sur son expression... Ainsi, dans la cage la plus spacieuse de l’expérience, l’espace utilisé par les lapins qui se toilettent est plus important que celui utilisé par les individus qui expriment d’autres comportements. Cependant, lorsque la taille de la cage est réduite, le temps passé au toilettage ne diminue pas. Ainsi, même un environnement non favorable à ce comportement du point de vue de la superficie disponible ne diminue pas son expression et ne modifie donc pas le budget-temps du lapin.


Le toilettage (« grooming ») se divise en deux comportements : le toilettage individuel, réalisé par l’animal seul, et le toilettage mutuel, activité sociale affiliative réalisée en groupe.


Lors du toilettage individuel, le lapin lèche, mordille ou gratte soigneusement une partie ou l’ensemble de son corps, selon les circonstances.


Il peut en effet utiliser soit de courts mouvements de léchage ou mordillement autour de la région du cou, soit des mouvements plus amples couvrant plus de surfaces de fourrure. Lorsque vient le tour de la tête, le lapin, assis sur ses postérieurs, lèche ses membres antérieurs qu’il frotte autour de ses yeux, de son museau et sur ses oreilles.


Ce comportement lui permet d’étaler les secrétions produites par ses glandes sébacées.


Sources :

Buijs et al., 2011,

Jordan et al., 2011,

Quesenberry & Carpenter, 2011,

Hansen & Berthelsen, 2000,

Bulliot, 2007



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le lissage des plumes chez le perroquet

D’après l’analyse du budget-temps, les psittacidés se toilettent fréquemment. Cette activité comprend le lissage, le nettoyage et le réarrangement des plumes ainsi que le retrait de celles qui sont ab

Comment le chien prend sa place ?

Les signaux visuels d’assertivité : Un individu voulant en intimider un autre aura une allure raide qui donne l’illusion d’accroître sa taille: pattes tendues, queue dressée ou horizontale. Le regard

Le chien : communication visuelle

Pour bien comprendre ce que le chien exprime, il faut observer tout son corps : la tête (dressée, abaissée, détournée), les oreilles (droites, en arrière), le regard (fixe ou fuyant), la queue (haute,

Kommentare


bottom of page