top of page
Rechercher

Brève histoire du chien

Connaître les origines du chien permet de mieux comprendre ses comportements en les comparant à ceux de son ancêtre ou en les replaçant dans leur contexte originel bien éloigné du mode de vie domestique actuel de nos compagnons.


Plusieurs hypothèses ont été émises quant aux ancêtres possibles du chien, parmi toutes les espèces de canidés, trois, le coyote (Canis latrans), le chacal (Canis aureus) et le loup (Canis lupus) ont des similarités morphologiques particulièrement importantes avec le chien.


Des analyses de l’ADN mitochondrial ont permis de trancher : du chihuahua au dogue allemand, c’est bien du loup que le chien est le plus proche génétiquement (1% de divergence).


Les recherches scientifique de Vilà et al (1997) situent la spéciation du chien aux alentours de 135 000 ans avant notre ère. En reprenant ces études Savolainen et al (2002) suggèrent l’existence, dans l’est de l’Asie, d’une origine commune à tous les chiens domestiques datée de 14 000 ans avant notre ère. Il semble que ce soit à cette date, en accord avec les données archéologiques sur la domestication, que de véritables différences morphologiques ont commencé à apparaître entre le chien et le loup.


Placer le loup et le chien sur un arbre phylogénétique reste par contre difficile. En effet, les recherches montrent que des hybridations entre le chien et loup ont eu lieu sur une longue période et encore récemment, des croisements entre chien et loups sont réalisés pour créer de nouvelles races comme le loup tchécoslovaque, ce qui fait que chien et loup sont considérés comme appartenant à la même espèce par les taxonomistes.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les rituels d'élimination du chat

Le chat choisit généralement un ou plusieurs sites d'élimination. Il calque généralement ses habitudes sur l'exemple donné par sa mère. La plupart des chatons commencent à apprendre la propreté dès l'

La communication tactile du chien

La communication se définit comme un processus par lequel un individu, l’émetteur, émet un signal en direction d’un autre individu, le récepteur et influence le comportement de ce dernier. Elle permet

L'odorat du chien

La muqueuse olfactive du chien varie de 85,3cm2 chez le fox terrier à 200cm2 chez le labrador contre seulement 5 cm2 chez l’Homme. Le nombre de cellules olfactives est également très supérieur à celui

תגובות


bottom of page